16 juin 2010

EYES OF WAR: AUTANT EN EMPORTE LA GUERRE

Avec "EYES OF WAR" Danis TANOVIC ne pouvait pas totalement s'affranchir de son précédent succés "no man's land" surtout que son deuxième film avait été un échec commercial. mais en acceptant ce projet il avait pris soins de dire qu'il était d'accord que parce que l'intrigue tirée d'un livre dépassait les seuls enjeux d'un film de guerre. Son expérience de la guerre vécue dans son pays lui faisait se demander des années plus tard s'il était possible de se reconstruire aprés une expérience aussi dramatique et... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 08:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 juin 2010

BAARIA : AUTOBIOGRAPHIE D'UN REFORMISTE

GUISEPPE TORNATORE est un réalisateur qui a fait suffisament de Bons Films pour pas que la sortie d'un nouveau passe inaperçu même si on ne retrouve pas dedans toute sa créativité.. De plus "BAARIA" s'accompagne de la Musique d'ENNIO MORRICONE (80 ans) et là, encore difficile de laisser passer sans rien voir, sans rien entendre surtout que le réalisateur nous explique que dès qu'il a écrit son scénario, il l'a transmis à son ami musicien de 20 ans et que quand il a commencé le tournage il avait en tête toute la musique du... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 14:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 juin 2010

A 5 H DE PARIS : AMOUR LA MUSIQUE NE PEUT PAS TOUT

LEON PRUDOVSKIY,  scénariste Israelien livre son premier film long metrage (1 H 30) sur ce qui quelque part fait réver le juif moyen qui dans son pays est confronté à une situation de vie qui ne fait plus rêver depuis bien longtemps. A aucun moment on ne trouve référence  à la situation politique dans laquelle se trouvent plongés les habitants de la banlieu de TEL-AVIV. Le jeune réalisateur, jugeant que pour parler du conflit israelo- palestinien, il fallait être en mesure d'avancer des choses nouvelles, a décidé de se... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 10:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juin 2010

MAINS EN L'AIR : GOUPIL LES MAINS PROPRES

j'ai hésité à commenter ce film après avoir vu les nombreuses réactions défavorables des jeunes sur un blog ciné à son sujet (alors qu'à CANNES 400 écoliers avaient été enthousiastes). Romain GOUPIL est pourtant un cinéaste qui ne tourne pas sans arrêt. Et après son passé de militant politique engagé avec des films tournés autour de sa révolte militante, dont certains sont réstés comme des échecs commerciaux,  (ce qui lui a valu un retrait volontaire  en tant que réalisateur jusqu'en 1989), je pense qu'il faut voir à travers... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 17:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 juin 2010

LES MEILLEURS AMIS DU MONDE: L'AMITIE DANS CE MONDE DE BRUTE

jULIEN RAMBALDI nous donne une autre version du "déjeuner sur l'herbe" de Manet où la mise à nue de la femme est remplacée par la mise à nue de celui qui invite ses "Meilleurs amis" a déjeuner et qui découvre; par hasard, ce qu'on pense vraiment de lui. Quand on est un être qui toute sa vie a rèvé de devenir ce qu'il est -riche- dans cette société de pipolisation et qui pense qu'ainsi il peut s'attacher de vrais amis, les meilleurs. Il pense leurs avoir offert,ou du moins avoir acheté leur amitié à vie. Mais Ce... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juin 2010

RABIA : UN TRAVAIL DE FOND DE CINEASTE

"RABIA" est un film qui mérite que l'on s'attarde pas seulement sur l'histoire mais plus encore sur tout le travail fait en amont pour le tournage. Ce travail technique minutieux explique pourquoi il a été remarqué dans divers festivals. Il peut servir de bon exemple pour des jeunes réalisateurs qui ne se contentent pas de mettre en image des histoires mais qui veulent vraiement embrasser la carrière de "REALISATEUR'. SEBASTIAN CORDERO, réalisateur Equatorien, incarne la NOUVELLE VAGUE du cinéma sud américain. ... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 13:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juin 2010

LA TETE EN FRICHE : LA TENDRESSE COMME PHILOSOPHIE

La tendresse bordel !; C'est ce que semble dire JEAN BECKER dans son dernier film " la tête en Friche". Et c'est vrai que dans les deux films qui sortent cette semaine la tendresse des " vieux" fait plaisir à voir.ici c'est  Gisele CASADESUS (95 ans! éxcusez du peu) et toute sa tête, qui donne la réplique à l'attentionné DEPARDIEU.... Mireille  a fait une grande carrière au théatre (COMEDIE FRANCAISE) et s'est vu offrir de jolis rôles au cinéma avec RAIMU, GABIN. Elle est associée à présent à DEPARDIEU... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 07:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 mai 2010

LES PETITS RUISSEAUX: l'AMOUR UN LONG FLEUVE ?

Pascal RABATE est un dessinateur de BD qui a été plusieurs fois récompensé ( "un ver dans le fruit" 1998; "les petits RUISSEAUX" 2006) . Bien qu'il sache que " la BD est au antipodes du cinéma "Il a eu envie, comme d'autres, de passer derrière la caméra, changer son quotidien, travailler en équipe, gérer un groupe d'acteur... C'est le producteur XAVIER DELMAS qui, connaissant la BD, a contacté son auteur pour en faire une adaptation au cinéma. Ils ont travaillé ensemble un trimestre pour adapter le... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 mai 2010

PRINCE OF PERSIA : DISNEY PARADE

Tous les goùts sont dans la nature même du Cinéma. Il n'y a jamais eu un genre unique depuis sa création. Le cinéma reste un moyen de divertissement inventés pour les humains "vivants" pour se divertir avec des images qui forment une histoire. "Prince of Persia" est un film commercial tiré d'un jeu vidéo pour lequel on n'a pas lésiné sur les moyens (7000 costumes , des centaines  d'acteurs et de figurants, sans compter plus de 3 millions de bouteilles d'eau pour que tout ce beau monde ne meure pas de soif dans... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 13:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 mai 2010

L'HOMME QUI CRIE: TPOURMENTE AFRICAINE

Le jury du festival de Cannes ne pouvait pas ne pas entendre ce CRI silencieux qui est aussi un appel aux Africains du tchad et d'ailleurs qui sont confrontés à des guerres de cent ans, à ne pas se résigner, à ne pas s'en remettre à la fatalité et plus encore à garder la foi dans les valeurs de la famille en refusant tout comportement égoïste. Ce film de MAHAMAT SALEH HAROUN est la preuve que même dans les pays trés pauvres, en proie à des conflits de toutes sortes, il est quand même possible de trouver des conteurs de talent pour... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]