16 mars 2010

"FILMS SUR LES COMPORTEMENTS HUMAINS"

Il y a comme cela des hasards heureux qui font que dans la même semaine trois films qui se sont faits sans concertations sortent avec un lien commun ici: " les comportements humains" . Le premier est "BAD LIEUTENANT escale à" un film de créateur avec un acteur confirmé qui traite des problèmes humains à l'age adulte Le second est "BUS PALLADIUM" un premier film qui traite, lui, du passage de l'adolescence à l'age adulte et le troisième  "TETE DE TURC" qui montre les comportements de... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 14:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mars 2010

BAD LIEUTENANT ESCALE A...: SANG D'ENCRE

Le tître pourrait donner à penser qu'il s'agit d'une suite du Film d'ABEL FERRARA de 1992 , mais WERNER HERZOG Le nouveau réalisateur s'en défend " s'il est toujours question d'un flic drogué, amoureux d'une pute,, la ressemblance s'arrête là....Mon flic est attiré par le mal, il aime le mal, c'est pas à cause de la drogue..."  ( c'est pour des raisons financières que les producteurs ont exigés le maintien du tître de FERRARA) De fait avec Nicolas CAGE pour incarner ce Bad, c'est forcement autre chose que le... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 14:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 mars 2010

BUS PALLADIUM :LA FIN DE L'ADOLESCENCE

Pour son premier long métrage Christopher TOMPSON s'est intéressé à une période que lui même a connu et dont il gardait un bon souvenir:" Cette vie en bande à été trés importante pour moi. Pas trop musicalement je pense, mais je m'y suis construit en tant qu'homme". Le tître évoque  un lieu de loisirs où les addos branchés aimaient à se retrouver le soir en bande. Et toute l'histoire est batie sur un fond musical rock qui, en dehors du lieu de loisirs qu'était "Bus Palladium", a marqué à ses débuts un état... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2010

TETE DE TURC : L'ENTREE DANS L'ADOLESCENCE

Pour réaliser son premier film "TETE DE TURC"  PASCAL ELBE  s'est inspiré d'un fait divers dramatique qui s'est déroulé dans un quartier de Marseille où une jeune étudiante de couleur s'est retrouvée brulée à 80% dans un Bus à cause d'un cocktail molotov jeté par un jeune de même pas 14 ans. A l'époque cette affaire a fait grand bruit dans la presse et les médias, jusqu'au procés ou Mama GALLOUDOU était présente et où le coupable n'a pas manifesté le moindre remords et n'a jamais exprimé le besoin de demander... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2010

ACHILLE ET LA TORTUE: L'ARTISTE EST UN PARADOXE

C'est un film d'artiste sur la vie d'artiste qui comme le dit le réalisateur Japonais TAKESHI KITANO "renvoit à un des paradoxes les plus commun de la philosophie dans le monde de l'art". Si le spectateur aborde cette histoire au premier degré, il sera trés déçu et trouvera pleins de faiblesses dans la mise en scène du réalisateur ( artiste peintre lui même par passion), malgré qu'il ait pris la précaution de donner un tître très explicatif (comme c'est son rôle) pour le mettre en situation de comprendre. Ce tître ... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2010

LA RAFLE : CONTRE LA MEMOIRE COURTE

Depuis la libération, Il y a eu plusieurs films français, espacés dans le temps, qui ont traités des méfaits de la guerre et de l'occupation Allemande. Surtout à travers la Résistance, mais aucun comme "la RAFLE" avait osé montrer les méfaits du gouvernement de Vichy, de certains préfets, de certains Maires et de la police française qui ont rivalisés de zèle pour faciliter le travail de déportation de l'occupant et la chasse à tous ceux qui ne s'étaient pas résigné à faire de PETAIN un sauveur de la France. Heureusement,... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 09:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 mars 2010

PIECE MONTEE: LE JEU DES DEUX FAMILLES

20 ANS après saluons le retour de DENYS GRANIER DEFERRE au CINEMA grand écran. Son séjour à la télévision est estimé par lui avoir été " l'école de la mise en scène" où il fallait non seulement travailler avec moins de moyens financier et un temps de tournage réduit, mais aussi apprendre à filmer les histoires des autres. La télévision lui a appris à aller à l'essentiel de ce qu'il désirait raconter. C'était sa façon à lui de se "frotter à la grammaire cinématographique",comme il dit. le Romman  de... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2010

PRECIOUS FLEUR DU DESERT

Le choix des films que je commente n'est pas soumis à un réalisme commercial. Mon but serait plutôt d'essayer de me sortir moi même de ce conditionnement culturel du commercial et tant mieux si après m'avoir lu on va regarder les films retenus un peu différement.  J'essaie de comprendre ce qu'on nous donne à voir, donc forcement un tri s'opère ; après, lorsque mon choix de la semaine est arrêté, je lis tout ce qui tombe à ma portée surtout les commentaires des critiques, des spectateurs, les interwiew, les coulisses (internet ça... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2010

L'ARBRE ET LA FORET :MARCHAND DE SOUVENIRS

il y a des artistes qui ne paient pas de mine mais qui sont des touches à tout intéressants dont on ne se lasse pas. Il font ce que l'on appelle une carrière pleine en donnant le meilleur d'eux même dans ce pourquoi on les paie. GUY MARCHAND a d'abord était un crooner de la chanson française (sa période Dandysme) après avoir fait de la boxe, des courses rallye auto et du parachutisme (à l'armée) avant de se lancer dans la clarinette avec le jazz, ce qui lui avait  donné un "égo pour ami" c'est à dire une personnalité... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 13:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 février 2010

TATARAK : COMPLEXITE ET BEAUTE DES ETRES FACON HOPPER

Sorti il y a dix jours "TATARAK" d'ANDREI WAJDA est de ces films qui mérite le déplacement. A 80 ans passé, WAJDA nous apporte la preuve que les grands réalisateurs de cinéma savent toujours trouver des sujets de réflèxions sur la condition humaine: "je ne suis pas obligé d'être toujours un réalisateur de films historiques, il y a d'autres sujets proches de mon coeur...Cela dit, TATARAK se passe aussi en partie au lendemain de la seconde Guerre mondiale. Il y a donc un lien entre le passé et aujourd'hui...Ce film... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]