23 février 2010

SHUTTER ISLAND: HISTOIRE DE FOU

Ce n'est pas le meilleur film du couple SCROSESE/DI CAPRIO, peut être parce que l'histoire tirée d'un Roman est plus compliquée à porter au cinéma avec fidélité. Humberto ECO disait que le langage verbal ou visuel est toujours AVANT " il part de l'enveloppe du signifiant, il ne la recouvre pas. Tout est juxtaposé, plaqué: les images comme les gestes, la musique et la temporalité" Cette histoire de fou repose sur une suite d'évènements intensifs, dans la démesure et l'amnésie, désaxée par une marche souvent à reculons,... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 14:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 février 2010

LIBERTE: QUAND LE CINEMA REPARE LES OUBLIS

Il est des films qui font honneur au cinéma français."liberté"est de ceux-la; cinquante ans que la France passait sous silence un pan peu glorieux de son Histoire. Pendant la Guerre on a ouvert 40 camps de Tziganes un peu partout dans la france occupée pour canaliser les gens du voyage répertoriés dans les "carnets de nommades" que la police et la préfecture archivaient. Sous la pression des occupants ces gens du voyage étaient considérés comme des sous êtres qu'il fallait au mieux sédentariser dans des camps de... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 16:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 février 2010

LA PIPELINA : EN FINIR AVEC LES PREJUGES FACILES

Les films Italiens ne courent pas les salles françaises depuis quelques années. Ce film sur les gens du voyage forain est l'occasion de constater que les préjugés sur les autres n'ont pas de frontière. Il est bien que des cinéastes s'incrustent dans ce monde marginal  de la société pour, à l'occasion d'une histoire de fiction, nous faire voir les problèmes que ces gens là rencontrent et comment ils les solutionnent.... pour en finir des préjugés faciles. Selectionné, remarqué, primé en France, en Espagne .... LA PIPELINA est... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 07:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 février 2010

LA REGATE :LA VIE EST UN FLEUVE DE BOSSES

L'écriture d'un premier film est souvent dictée par son vécu familial ou du moins par des expériences vécues en milieu familial. Cette période de vie en commun est rarement un long fleuve tranquille et cela de tous temps, comme si la famille était un milieu entre rien et tout, où chacun (e) est l'ennemi de soi même, un fragment isolé de " non vie" qui a la violence en fond de décor. "LA REGATE " a plu à une majorité du jeune public de Namur qui l'a récompensée car il parle de quelqu'un qui ne leurs est pas... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2010

WOLFMAN :LE LOUP A BON DOS!

Il doit exister plus de deux cent versions du "Loup Garou" au cinéma sorties dans le monde depuis le début du 20° siècle.La première version française est celle de Pierre Bressol et jacques ROLLET de 1925, quand au "Remake" de la dernière version qui vous est proposée pour ces vacances scolaires ça remonte à 1941 (pendant la 2° guerre Mondiale)c'était la version  Américaine de Georges WAGGNER. Les fidèles du sujet pourront apprécier dans cette dernière version de JOE JOHNSTON les progrès techniques... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 10:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 février 2010

Y LOVE YOU P.M: LE PROBLEME N'EST PAS REGLE

Faire une comédie à partir d'une histoire homophobe n'est toujours pas évident. jOHN REQUA et GLENN FICARRA le savaient quand ils ont choisi de faire un film à partir d'un livre écrit par quelqu'un qui est enfermé dans une prison du TEXAS pour plus de 100ans ( STEVE Mc VICKER). Ils connaissaient sans doute  aussi les difficultées de la société actuelle à accepter l'HOMOPHOBIE. C'est toujours un problème pour beaucoup de familles (20 à 40 % en Amérique) qui rejetent leurs ados à cause de leur orientation sexuelle. Cette façon de... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 16:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 février 2010

LOVELY BONES: PUZZLE CINEMATOGRAPHIQUE

Il est évident qu'un film qui recoit le "lyon d'or" de Venise ( même s'il a été refusé comme sélection à Cannes) mérite d'être vu. Ainsi en est -t-il de "LEBANON". Mais, comme il est difficile de tout voir quand il sort plusieurs films intéressants la même semaine, on fait des choix, même pour un simple commentaire, comme c'est le cas sur ce blog; "LEBANON" reste un film à voir ...un jour. Mon choix s'est donc porté sur la manière de traiter la violence à travers "une EXECUTION ordinaire"... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 15:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 février 2010

UNE EXECUTION ORDINAIRE : CE QUE STALINE ETAIT REELLEMENT

Malgré plusieurs précèdents films sur STALINE celui-ci me semble tout aussi indispensable pour continuer de déchirer complètement le voile qui recouvre la vraie personnalité de celui qui fut longtemps considéré comme le "petit père du peuple". En prologue à ce commentaire de film il n'est pas hors de propos de se souvenir de ce qu'écrivait "Khrouchtchev" ( qui a longtemps travaillé dans l'entourage de Staline) dans ses "souvenirs" (club français du livre -1971) en guise de prologue: "...encore... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 12:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 janvier 2010

IN THE AIR- OCEANS - LA PRINCESSE: PATCHWORCK DE BONS FILMS

Cette semaine sortent plusieurs films dans des genres différents qui tous méritent d'être vu un jour. "IN the air "/ Si vous êtes fans de CLOONEY, vous reconnaitrez un air de famille dans le personnage qu'il incarne de "tombeur" de femmes mais  qui fuit tout engagement affectif de longue durée alors que dans le même temps il n'a aucun scrupule pour allez dans toutes les boites de sa société annoncer les licenciements et fermeture. Ce film a bien été écrit en pensant à lui, confie son réalisateur JASON... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 13:25 - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 janvier 2010

MOTHER : L' OBSCUR de la SOCIETE COREENNE

BON JOON-HO incarne le renouveau du cinéma correen. Pour ce nouveau film il explique que le choix est celui d'un "créateur" qui explore des pistes, fait des choix pour bâtir une histoire autour d'un sujet qui au final doit montrer la façe cachée de la société dans laquelle il évolue.Il s'interesse à l'individu social, aime triturer l'âme humaine, mettre en lumière la façe cachée de l'être humain,la confronter au réel que l'on voit: "En général je trouve des idées par-ci, par-là, mais pour "MOTHER" C'est... [Lire la suite]
Posté par uscgtaphm à 14:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]